Plan général

« L’agroforesterie désigne l’ensemble des systèmes et des techniques d’utilisation des terres où des plantes ligneuses vivaces sont délibérément associées aux cultures ou à la production animale sous forme d’un arrangement spatial ou d’une séquence temporelle prenant place sur une même unité de gestion de la terre. Les systèmes agroforestiers sont caractérisés par des interactions écologiques et économiques entre leurs diverses composantes ».

(Définition la plus couramment utilisée proposée par Lundgren et Raintree en 1982 et officiellement adoptée par l’ICRAF (International Council for Research in Agroforestry, aujourd’hui connu sous le nom de World Agroforestry Center) :

Les produits issus de l’agroforesterie

Outre le bois d’oeuvre, les arbres peuvent fournir plusieurs autres produits comme du papier, du bois de feu et autres combustibles, des produits alimentaires (fruits, graines, feuilles, racines, fleurs, sève), des fourrages, des produits médicinaux, des huiles, du caoutchouc, des gommes, des résines, des fibres, du liège ou des produits cosmétiques.

Les services rendus par l’agroforesterie

En plus de la production de bois d’œuvre, les arbres peuvent fournir plusieurs autres produits comme du papier, du bois énergie, des produits alimentaires (fruits, graines, feuilles, racines, fleurs, sève), des fourrages, des produits médicinaux et cosmétiques…les arbres rendent de nombreux services grâce à leur influence positive sur les propriétés de l’écosystème : lutte contre l’érosion, ombrage, fixation de l’azote, régulation du régime des eaux, qualité des eaux par épuration des fertilisants, biodiversité, réduction de l’effet de serre par séquestration de carbone, réhabilitation des sites pollués, surexploités ou abandonnés (e.g. phytorémédiation). Les systèmes agroforestiers ont aussi une fonction esthétique, récréative et cynégétique, car ils peuvent créer et maintenir un paysage ouvert, accessible au public, ce que ne permettent pas d’autres usages agricoles des terres.

pour en savoir plus

L’agroforesterie aux Monts-Gardés

Indépendamment de tous labels, c’est avant tout une approche de l’écologie qui met en avant le respect des sols, la notion de cycle et le décloisonnement des disciplines forestières et agricoles, qui est développée aux  Monts-gardés.

Dans ce projet, toutes les productions du lieu prennent place dans un circuit de distribution court (réseau des Amap (Aide au Maintien de l’Agriculture Paysanne), vente directe sur place…)

Les pratiques agroforestières permettent ici de mêler les fonctions et de créer un paysage de production qui milite au nom du vivant.

Pour un paysage fertile, cohabite en interaction :

Plan du parc agroforestier aux Monts-Gardés

réalisé par sites-saphir.com © 2013 Administration